Pompes funèbres à Lille | Organisation d'obsèques | Devis obsèques en ligne | Permanence Funéraire 7j/7 - 24h/24 - 03 62 02 03 23

Lire la suiteL'Hommage

1 - Comment se déroule une cérémonie civile au crématorium ?

Le crématorium de Wattrelos dispose de deux salles : une petite salle (80 places), une plus grande salle (200 places). Les pompes funèbres disposent de 45 minutes pour réaliser leur cérémonie. Lors d’assemblée importante, il est possible de dépasser ce délai (environ 1 heure).

Lors de votre arrivée au crématorium, vous êtes invités à patienter dans le hall d’accueil en attendant le début de la cérémonie. Celle-ci se décompose en plusieurs temps :

  • L’accueil : Le maître de cérémonie commence par la présentation du déroulement de la cérémonie.
  • Le recueillement : Lecture de textes, écoute de morceaux de musiques, intervention de la famille, moments de silence.
  • Le dernier geste : La famille puis l’assistance sont invitées à passer autour du cercueil pour un dernier hommage.
  • La levé du corps : Le cercueil passe alors dans une seconde pièce dans laquelle la famille peut, si elle le souhaite, venir l’entourer une dernière fois. La porte se referme, la lumière s’éteint, ce qui annonce la fin de la cérémonie.
  • La sortie : La famille et l’assemblée sont invitées à se diriger dans la salle de condoléances.
2 - Peut-on envisager un hommage religieux avant la crémation ?

Oui, bien entendu. Nous prenons contact avec la paroisse afin de déterminer l’heure et le jour de la cérémonie religieuse en tenant compte de vos vœux. Nous leur transmettons vos coordonnées afin qu’ils puissent vous recontacter. Dans la mesure du possible, nous essayons de faire en sorte que la crémation se déroule dans la continuité de l’office religieux.

3 - Quelle est la position de l’église catholique à l’égard de la crémation ?

Depuis 1963, l’église catholique ne s’oppose plus à la crémation. Il est donc possible d’organiser un hommage religieux dans la paroisse dont dépendait le défunt.

4 - Prenez-vous contact avec la paroisse ?

Dès les premiers instants, nous prenons contact avec la paroisse afin de les avertir du décès. Nous leur transmettons vos coordonnées afin qu’ils vous rappellent dans les plus brefs délais. Dès lors, l’équipe en charge de la préparation des funérailles vous recontactera afin de planifier un rendez-vous pour l’organisation de la célébration. L’organisation de la cérémonie est laissée à la discrétion de l’église. Notre rôle pendant la cérémonie constituera à vous guider et assurer le bon déroulement logistique de la cérémonie (placement de l’assemblée, coordination des différents moments etc …)

5 - Puis-je personnaliser la cérémonie au crématorium ?

Bien sûr. Si vous le désirez, nous vous accompagnons également dans cette étape pour vous permettre de rendre un hommage personnalisé au défunt. Vous aurez la possibilité de choisir les textes qui seront lus, les musiques qui seront passées, prévoir l’intervention des membres de la famille ainsi que d’autres moments comme celui du dernier geste. Si vous le désirez, il est également possible de projeter des vidéos et des photos au crématorium.

6 - Puis-je choisir les couleurs du dessus de cercueil ?

Au moment d’organiser les obsèques, vous aurez le choix de prévoir des fleurs pour la cérémonie de funérailles. Le plus souvent, une gerbe de fleurs est placée sur le cercueil afin d’apporter une touche de couleur personnelle au cercueil.

Avec Sérénité Obsèques, vous avez le choix entre de nombreux modèles de dessus de cercueil (coussin, croix, bouquet etc …). Pour que la composition soit fidèle à la personnalité du défunt, vous avez la possibilité de choisir les variétés de fleurs ainsi que leurs couleurs qui s’y trouveront. Vous pouvez aussi faire confiance à l’expérience de nos artisans fleuristes qui feront de leur mieux pour la création de la composition.

Lire la suiteLa Crémation

1 - Qu’appelez-vous « Mise à la flamme ? »

La mise à la flamme consiste à l’introduction du cercueil dans le four de crémation. Si la famille en fait la demande, il est possible d’y assister. On appelle cela la « visualisation » qui se déroule dans une autre pièce au crématorium.

2 - À partir de quand puis-je récupérer les cendres ?

Si la crémation a lieu au matin et jusqu’à 13 heures, il est possible de récupérer les cendres funéraires le jour même. En général, un délai de 3 à 4 heures est nécessaire pour le processus de crémation. Lorsque la crémation a lieu après 13 heures, les cendres peuvent être récupérées dès le lendemain matin à l’ouverture du crématorium. Des dispositions particulières sont prises en cas de forte corpulence (>150kg), les cendres sont alors remises systématiquement le lendemain.

3 - Nous souhaitons prendre le temps de la réflexion pour la destination des cendres, où pouvons-nous les conserver ?

Depuis 2008, il est possible de conserver l’urne au crématorium pour une durée de 1 an. Attention, au delà de 3 mois, des frais supplémentaires peuvent vous être demandés. Quoi qu’il en soit, il ne s’agit pas d’une décision à prendre à la légère et il est important de toujours se référer aux volontés du défunt. Si vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités en matière de destination des cendres, nous vous invitons à vous reporter à la section « Cendres ».

4 - Nous cherchons un lieu afin de nous réunir avec la famille et les amis après la crémation, que pouvez-vous nous conseiller ?

Après une cérémonie au crématorium il est courant que la famille reçoive les personnes présentes aux obsèques autour d’un buffet ou d’une collation. La solution la plus économique serait de les recevoir chez vous ou au domicile du défunt. Une autre solution peut-être de se renseigner auprès de votre commune afin de louer une salle. Enfin, il existe également des salons de réceptions tenus par des pompes funèbres qui vous permettent d’organiser cela. Pour ces derniers n’hésitez pas à nous contacter afin d’obtenir les coordonnées et adresses de ces établissements.

5 - Est-il vrai que la crémation est moins chère que l’inhumation ?

Oui, dans la plupart des cas, la crémation est moins chère que l’inhumation. Cependant, lorsque l’urne funéraire est inhumée dans un cavurne, il se peut que les frais d’obsèques augmentent fortement en lien avec les travaux de marbrerie et les taxes municipales qui se rajoutent au frais de crémation.

6 - Le cercueil est-il obligatoire dans le cas d’une crémation ?

Oui, le cercueil fait parti des éléments obligatoires qu’il s’agisse d’une crémation ou d’une inhumation. Le cercueil doit être au minimum d’une épaisseur de 18 mm, avec une garniture étanche et 4 poignées.

7 - Sommes-nous tenu de visualiser l’introduction du cercueil dans le four de crémation ?

Non, la famille peut en faire la demande mais n’a aucune obligation d’y assister.

Lire la suiteLe Financement

1 - Demandez-vous un acompte ?

Dans le cas où le compte du défunt ne serait pas solvable, nous demanderons le paiement intégral de la prestation avant les funérailles.

En cas de difficulté financière, il est possible de prévoir plusieurs versements en 2 ou 3 fois sans frais.

Nous n’acceptons pas le règlement des frais d’obsèques via le notaire.

2 - Quelles sont les différentes possibilités pour régler les frais d’obsèques ?

Si aucune disposition n’avait été prise par le défunt avant son décès, c’est à la famille de prendre en charge le financement des obsèques. La réglementation autorise néanmoins le prélèvement des frais d’obsèques directement sur le compte du défunt jusqu’à 5000€. Pour cela nous vous faisons signer une demande de prélèvement et vous n’avez plus qu’à nous transmettre un RIB ainsi que l’adresse précise de la banque du défunt.

Renseignez-vous également auprès de votre mutuelle. Certaines d’entre elles permettent de récupérer une partie du montant des frais d’obsèques.

Lire la suiteLe Recueillement

1 - Est-il possible de garder le corps de la personne défunte au domicile ?

Si les circonstances du décès et si la configuration du lieu le permettent, la famille peut garder le corps de la personne défunte au domicile. Cependant, quelques précautions sont à prendre. Nous conseillons fortement des soins de conservation afin d’éviter tout risque lors de la présentation du corps dans un milieu non réfrigéré.

2 - Pouvez-vous organiser le transfert du corps au domicile ou dans une chambre funéraire ?

Oui bien sûr. Dans un délai de 48h maximum à partir de la date et l’heure du décès, nous pouvons réaliser un transport de corps avant mise en bière, c’est à dire à visage découvert. Après avoir récupéré le certificat de décès, nous plaçons le corps dans une housse de protection et procédons au rapatriement dans un véhicule agréé.

3 - Quelle est la différence entre chambre mortuaire et chambre funéraire ?

Une chambre mortuaire est située dans un établissement hospitalier. Dans le langage courant on parle le plus souvent d’une « morgue ». Les personnes qui y travaillent sont des « agents d’amphithéâtre » : ils s’occupent de la toilette et de la préparation des corps qui reposent sur place. Ces prestations sont généralement gratuites.

Une chambre funéraire est un établissement privé qui permet d’accueillir tout défunt, quel que soit son lieu de décès. Les chambres funéraires ou funérarium disposent de plusieurs salons qui permettent à la famille et aux amis de se recueillir en toute intimité. La famille est libre concernant le choix de la chambre funéraire qui peut être différent de celui de l’opérateur funéraire. Le séjour et le transfert en chambre funéraire est à la charge de la famille.

Lire la suiteLes Cendres

1 - Est-ce que je peux garder l’urne chez moi ?

Non, depuis 2008, il est interdit de ramener une urne au domicile. La loi encadre strictement la destination des cendres. Désormais, les cendres funéraires peuvent être dispersées en pleine nature ou dans un espace cinéraire, déposées au columbarium ou inhumées dans une sépulture (cavurne ou concession traditionnelle).

2 - Est-ce que je peux disperser les cendres ?

Oui bien sûr. La réglementation est venue préciser les possibilités concernant la dispersion des cendres :

  • Au cimetière : Des espaces cinéraires ont été aménagés afin de répondre à l’augmentation de la crémation. En règle générale, la dispersion a lieu dans ce qu’on appelle le « Jardin du Souvenir« . Il peut également s’agir d’un « Puits du Souvenir« .
  • En pleine nature : Il est possible de disperser les cendres en pleine nature, dans des espaces non aménagés.
  • En mer : Vous pouvez disperser les cendres en mer à condition que la dispersion se déroule à plus de 300m des côtes.
3 - Quelles sont les possibilités pour offrir une sépulture à une urne ?

Si vous souhaitez créer un lieu de recueillement dans l’enceinte d’un cimetière, deux choix s’offrent à vous :

  • Le « columbarium » : Il s’agit d’un lieu comprenant de nombreuses « niches » pouvant accueillir l’urne funéraire d’un défunt. En général, elles peuvent accueillir de 2 à 3 urnes selon les cimetières. Une plaque est ensuite fixée sur le devant sur laquelle il est possible de venir graver les noms, prénoms, date de naissance et date de décès du défunt.
  • Le « cavurne » : Il s’agit d’une concession de 1m2 qui permet d’accueillir jusqu’à 4 urnes. Ce type de sépulture permet notamment l’achat et la pose d’un monument cinéraire.

Si vous possédez déjà une sépulture familiale, il est également possible de venir inhumer l’urne dans celle-ci.

4 - Est-ce que je peux transporter une urne à l’étranger ?

Lors d’un transport en France, aucune précaution particulière n’est à prendre. Nous vous remettons l’urne dans un carton adapté pour le transport ainsi que le certificat de crémation qui vous sera demandé en cas d’inhumation de l’urne funéraire dans une sépulture.

En revanche, lors d’un transport d’urne à l’étranger quelques démarches sont à entreprendre. Dans un premier temps, il s’agit d’obtenir de la préfecture un « laisser passer mortuaire pour transport d’urne ». Dans un second temps, il s’agira de regrouper l’ensemble des documents que le consulat du pays de destination exige.

5 - Puis-je mélanger les cendres de plusieurs défunts ?

Non, la législation interdit de regrouper les cendres funéraires de personnes différentes dans une même urne. En effet, une étiquette mentionnant le nom et prénom du défunt doit être apposée sur l’urne funéraire.

Lire la suiteQuestions générales

1 - De combien de temps je dispose pour organiser les obsèques ?

La réglementation impose un délai de 24 heures minimum et 6 jours maximum pour pouvoir inhumer ou incinérer un défunt (les dimanches et jours fériés ne comptent pas). En moyenne, 4 à 5 jours séparent le jour du décès du jour des funérailles. Il est possible d’obtenir une dérogation afin de dépasser ce délai dans certains cas (rapprochement familial, circonstances du décès, indisponibilité du crématorium). Cette autorisation est alors délivrée par la préfecture. Nous réalisons toutes les démarches si cela est nécessaire.

2 - Dois-je déclarer le décès en mairie ?

Tout décès doit être déclaré le plus rapidement possible en mairie de la commune du décès. Pour pouvoir réaliser la déclaration plusieurs documents sont nécessaires : Le livret de famille ou un acte de naissance du défunt, sa pièce d’identité et le certificat de décès. À cela s’ajoute différents documents comme la déclaration de décès (document reprenant l’ensemble des informations d’état civil du défunt), la demande de crémation, la demande de transport avant mise en bière etc …

Nous vous proposons de vous soulager de ces démarches et nous vous remettrons les actes de décès (une quinzaine) rapidement.

3 - Pouvez-vous réaliser des faire-parts ? sous quels délais ?

Oui tout à fait. Nous vous accompagnons dans la rédaction des faire-parts et validons avec vous sa mise en page. Une fois validé, nous lançons immédiatement l’impression afin de vous les remettre rapidement. Dans la mesure du possible, nous faisons en sorte de vous les remettre dans un délai de 24 heures. En cas d’informations incomplètes (orthographe d’un nom, horaires), nous pouvons vous remettre les enveloppes afin d’écrire les adresses postales.

4 - Pouvez-vous publier une annonce dans un journal local ou national ?

Oui bien sûr. Chaque journal possède sa propre ligne éditoriale à laquelle nous devons souscrire. En règle générale il s’agit d’un tarif à la ligne. En métropole lilloise, les parutions peuvent se faire dans plusieurs journaux dont « La Voix du Nord » et « Nord Éclair ». Nous vous conseillons et rédigeons avec vous la parution et la transmettons auprès du service concerné. En moyenne, une parution presse coûte entre 150€ et 400€.

5 - Qu’est-ce qu’un débours ?

Un débours est une prestation que nous, pompes funèbres, réglons en avance pour la famille. Nous facturons l’ensemble des ces prestations en coût réel. Par exemple, il peut s’agir des frais de crémation, frais d’église, vacation de police, parution dans la presse etc … Vous retrouvez l’ensemble de ces frais dans la troisième colonne de votre devis de frais funéraires.

6 - Que faire en cas de décès sur la voie publique ?

Lorsqu’un décès survient sur la voie publique, le corps est immédiatement rapatrié (sur ordre du commissariat local) à l’institut médico-légal afin de déterminer les causes du décès. Les obsèques ne peuvent être organisées qu’à partir du moment où le Procureur de la République a délivré le « Permis d’inhumer » avant la mention « ne s’oppose pas à l’incinération » dans le cas d’une crémation. Nous prenons contact avec les différents organismes (IML, commissariat, procureur) et réalisons les démarches nécessaires auprès d’eux.

7 - Que faire en cas de décès au domicile ?

Lors d’un décès à domicile, il est impératif de prendre contact avec un médecin afin de faire constater le décès. Une fois sur place, celui-ci vous remettra le certificat de décès, élément obligatoire pour la réalisation des démarches administratives (déclaration de décès, autorisation de crémation). À la suite de cela, vous pouvez prendre contact avec les pompes funèbres afin d’organiser le transfert du corps en chambre funéraire ou la présentation du corps au domicile.

Quel que soit votre décision il faudra :

  • Prévoir des vêtements pour la présentation du défunt.
  • Préparer le livret de famille et une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité) du défunt
8 - Que faire en cas de décès en maison de retraite ?

Lorsqu’un décès se produit en maison de retraite plusieurs cas sont possibles :

Cas n°1 : La maison de retraite ne dispose pas de chambre mortuaire et n’accepte pas que le corps reste en présentation dans sa chambre. À ce moment là, il est nécessaire de prévoir le rapatriement du corps en chambre funéraire.

Cas n°2 : La maison de retraite dispose d’une chambre mortuaire. Le corps y est alors transféré. Vous pouvez décider que le corps y reste ou bien qu’il soit rapatrié dans la chambre funéraire de votre choix. Nous pouvons réaliser le transfert si besoin.

Il est impératif de se reporter au règlement intérieur de l’établissement afin de connaître vos droits et obligations.

Quel que soit votre décision il faudra :

  • Prévoir des vêtements pour la présentation du défunt.
  • Préparer le livret de famille et une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité) du défunt.

Nous récupérons le certificat de décès, document obligatoire pour pouvoir déclarer le décès et obtenir l’autorisation de crémation.

9 - Que faire en cas de décès à l’hôpital ?

Lorsqu’un décès survient dans un hôpital public ou une clinique, le corps est généralement transféré à la morgue. Le corps peut rester sur place jusqu’au moment de la mise en bière (séjour généralement gratuit) ou peut-être rapatrié à la chambre funéraire de votre choix. Nous pouvons réaliser le transfert si besoin.

Quel que soit votre décision il faudra :

  • Prévoir des vêtements pour la présentation du défunt. Si le corps reste en chambre mortuaire, les vêtements pourront être remis aux agents d’amphithéâtre.
  • Préparer le livret de famille et une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité) du défunt.

Nous récupérons le certificat de décès, document obligatoire pour pouvoir déclarer le décès et obtenir l’autorisation de crémation.

10 - Qu’est ce que la mise en bière ?

La mise en bière consiste à présenter le corps du défunt dans son cercueil. Celle-ci se déroule généralement dans l’intimité familiale au lieu de repos du défunt (chambre funéraire, chambre mortuaire ou domicile). La famille n’est pas obligée d’y assister. La mise en bière peut se dérouler à différents moments :

  • Mise en bière anticipée : Pour des raisons spécifiques, la mise en bière peut être anticipée. Nous réalisons la mise en bière puis la fermeture du cercueil en présence ou non de la famille. Le cercueil est ensuite laissé en présentation jusqu’au jour des funérailles.
  • Mise en bière la veille : Pour des raisons logistiques, la mise en bière peut se dérouler la veille de la cérémonie de funérailles.
  • Mise en bière avant la cérémonie : Si possible, nous pouvons faire en sorte de réaliser la mise en bière juste avant les funérailles.

Lorsque le défunt se fait incinérer, un officier de police est obligatoirement présent pour effectuer une pose de scellés. Cette vacation funéraire est facturée 20 ou 25€ selon les communes.

11 - Proposez-vous un accompagnement pour la réalisation des démarches administratives après-décès ?

Selon votre situation, de nombreuses démarches administratives après-décès peuvent être à réaliser. Nous vous proposons deux services distincts qui vous permettront de réaliser ces démarches après obsèques simplement et rapidement.

Service Liberté : Vous êtes contacté par un conseiller dédié qui vous présentera les différents outils auxquels vous avez accès. Vous bénéficiez d’un espace en ligne dédié depuis lequel vous pourrez imprimer l’ensemble des documents dont vous avez besoin. Une assistance téléphonique est également à votre écoute pendant une durée d’un mois. Ce service est facturé 79€.

Service Tranquillité : Vous êtes pris en charge par un conseiller dédié qui s’occupera de votre dossier. Dans un délai de 48h (après entretien téléphonique), vous recevrez à votre domicile l’ensemble des courriers pré-remplis ainsi que les noms et adresses des organismes à contacter. Une assistance téléphonique est là aussi prévu mais pour une durée de 6 mois. Ce service est facturé 190€.

12 - En quoi consiste les soins de conservation ?

Les soins de conservation sont un processus médical qui comporte plusieurs étapes. La première consiste à réaliser une injection d’un produit aseptisant par voie artérielle. Cela permet dans certains cas de réduire les risques liés à la présentation du corps. Dans la deuxième partie, la personne qui prodigue les soins se chargera de la présentation globale du défunt : toilette, habillage et maquillage. Le professionnel en charge de cette prestation s’appelle un « thanatopracteur« .

En règle générale, ils permettent à la famille de garder une image plus fidèle de la personne défunte. Les soins de conservation ne sont pas obligatoires mais seront fortement conseillés dans certains cas (retour du corps au domicile, pathologie lourde, risque de décomposition rapide etc ….). Ils peuvent néanmoins devenir obligatoire lors d’un rapatriement du corps à l’étranger. Il est alors nécessaire de se reporter à la réglementation du pays de destination.

13 - Proposez-vous des cercueils en carton ?

Le cercueil en carton a fait son apparition il y a quelques années sur le marché du funéraire français. Nous avons donc dû nous positionner sur la nécessité ou non de proposer à la vente ce produit. Ainsi, et pour des raisons avant tout logistique, nous ne pouvons proposer le cercueil en carton à la vente.

Néanmoins, nous n’y sommes pas pour autant opposé. À ce titre, nous pouvons vous mettre en relation avec avec un fournisseur si vous y tenez. Sachez néanmoins qu’un cercueil en carton ne vous reviendra pas moins cher qu’un cercueil en bois traditionnel.

14 - Comment ça se passe pour le choix du jour des funérailles ?

Lors de nos premiers échanges, nous aborderons avec vous les possibilités concernant le jour des funérailles. Nous étudierons ensuite la faisabilité de vos souhaits auprès des différentes parties prenantes (église, crématorium etc …). Nous vous tenons bien sûr informés de l’évolution de la situation au fur et à mesure.